Les caractéristiques techniques des véhicules de tourisme avec chauffeur

Les voitures de tourisme avec chauffeur VTC a fait son apparition en 2009. Elle a été instaurée en France dans le but d’améliorer et moderniser le secteur tourisme.
Généralement les VTC sont des voitures très à la demande. Elle nécessite une réservation à l’avance. Ce n’est pas seulement pour les touristiques, elle commence actuellement à influencer la population française. Par rapport au taxi, elle a l’avantage d’être confortable et discret.

Les différentes condition pour qu’une voiture soit une VTC

Contrairement au taxi, la catégorie VTC est assez large au niveau de la sélection de véhicule. Toutefois, la voiture doit être une Berlin de 4 à 9 places comprenant le chauffeur. Les voitures de collection sont acceptées dans le cas où elles sont bien entretenues.
Outre, les voitures de collection, chaque voiture voulant s’inscrire comme étant une VTC ne doit pas dépasser 6 ans. Cette limitation d’âge a pour principal but de donner le maximum de confort à la clientèle.
Pour se distinguer des lumignons des taxis, la VTC peut être muni d’une signalétique distinctive à récupérer auprès de la préfecture de police de Paris.
Pour plus de confort, la voiture doit être munie de 4 portes au minimum, d’un grand espace pour déposer les bagages, …
Par ailleurs, il existe quelque des exceptions à ses différentes conditions. Cela concerne généralement les divers évènements nécessitant un grand renforcement des effectifs des VTC. Ces évènements affectent la nation, une région, les organisations culturelles, organisation sportive,…
Pour ces différents cas, une dérogation est possible pour diverses voitures pouvant faire de la location ou travailler comme VTC provisoire.
La demande de dérogation et l’immatriculation touristique se fait auprès de la préfecture

Immatriculation de mon VTC : comment ça marche?

La demande d’immatriculation se fait via une voie électronique ou manuscrite qui sera déposée auprès de la commission d’immatriculation.
L’immatriculation d’une VTC est accordée pour une durée de 3 ans renouvelable. La procédure d’immatriculation varie en fonction du statut juridique et de la situation de votre entreprise.
Le cout d’une demande d’immatriculation varie entre 100 à 170 euros, le tout sera verser auprès du ministère du transport.
La validation d’une demande d’immatriculation est notifiée par un certificat d’immatriculation qui comporte le numéro d’enregistrement et la date d’attribution.
Pour procéder à la demande d’immatriculation, les pièces à fournir sont :

  • Copie de l’attestation d’assurance
  • Justificatif de capacité financière (1500 euros pour chaque VTC)
  • Copie de la carte grise
  • Copie de l’immatriculation de l’entreprise au répertoire SIREN ou KBIS
  • Copie de votre carte professionnelle de VTC

Le délai d’attente de la demande d’immatriculation est de 1 mois. Néanmoins, prenez garde à renouveler à temps votre immatriculation sinon vous ne serez pas en règle.
Pour avoir accès à l’exécution de service, le chauffeur VTC doit :

  • Avoir un certificat d’immatriculation valide
  • Obtenir une carte professionnelle qui informe ses capacités mais également les caractéristiques techniques du véhicule.

Obtention de la carte professionnelle

Un chauffeur VTC ne peut pas exercer sans le port d’une carte professionnelle. L’obtention d’une carte professionnelle se fait à partir d’une demande adresser auprès du préfet de département de chaque chauffeur VTC.
Contrairement au certificat d’immatriculation, la carte professionnelle ne sera livrée que 2 mois après la demande.

Les qualités requises pour devenir chauffeur VTC

Tout d’abord, Un conducteur de VTC doit faire preuve d’une présentation irréprochable, d’une très grande discrétion et d’un bon sens du service.
La majorité de la clientèle d’un chauffeur de VTC sont des professionnels ou des personnes de haut standing. C’est pourquoi, il se doit d’être courtois à l’égard de ses clients. Ce n’est pas pour rien que le service se fait sur réservation, le cout devrait en valoir la peine.
Pour un bon sens du service le conducteur de VTC doit au moins avoir les qualités suivant : souriant, serviable, distinguée, cultivée et élégant. Outre une bonne compétence en conduite, la connaissance des langues étrangères sera un grand atout pour le chauffeur de VTC. Une bonne communication est un atout clé pour assurer la satisfaction client.
Etant donné les qualités personnelles, un chauffeur de VTC doit avoir :

  • Un casier judiciaire vierge
  • Un permis B de plus de 3 ans
  • Une compétence aidant à l’accueil et la satisfaction de vos clients
  • Une aptitude physique d’exercer son travail, après avoir fait une visite médicale
  • La validation du contrôle technique de son véhicule
  • Participer à un stage d’unité d’enseignement de niveau 1 « prévention et secours civiques

Par rapport aux taxis, les chauffeurs de VTC se démarquent de leurs concurrents traditionnels par une qualité de service optimale, ils sont souvent disponibles 24h/24 et 7J/7. De plus, avec les voitures de tourisme avec chauffeur, il est bien possible de se déplacer dans des véhicules derniers cris comme les Mercedes classe S, les Peugeot 308,…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.