Comment s’organiser pour s’informer sur le domaine automobile ?

À l’ère du numérique, l’information passe quasi obligatoirement par les réseaux sociaux. Voici 3 sources d’informations actualisées à explorer si vous êtes à l’affût de ce qu’il se passe dans l’univers automobile. Elles vous aideront également à approfondir des sujets qui vous intéressent pour résoudre quelques difficultés par exemple.

Sur Twitter

L’avantage de Twitter, c’est que les informations sont dites dans un style abrégé : les auteurs des tweet vont donc directement à l’essentiel. Si vous n’aimez pas parcourir un grand nombre de mots lorsque vous lisez un statut, Twitter est fait pour vous ! Le profil d’Autojm, par exemple, a tout pour plaire les passionnés d’automobiles qui ne sont pas fans de palabres. Sur sa page Twitter, AutoJM donne des informations chaudes, dont le contenu est parfois drôle, parfois grave, parfois explicatif. La page partage également des articles rédigés par des protagonistes et des spécialistes de l’automobile. Enfin, on trouve sur le profil des renseignements sur l’entreprise AutoJM. La page Twitter d’AutoJM fera le bonheur des socionautes à la recherche d’une voiture à acquérir à un prix intéressant.

Sur Facebook

L’atout principal de Facebook, c’est qu’un grand nombre, pour ne pas dire la majorité, des acteurs de l’industrie et du secteur auto-moto y sont présents. De plus, ils publient régulièrement, voire très souvent. En conséquence, vous vous retrouverez avec des informations constamment mises à jour ainsi qu’avec des actualités de dernière minute. Vous avez des pages de constructeurs automobiles, de concessionnaires, de chaînes de garages et de garages indépendants, de mécaniciens. Et c’est sans compter les pages des médias traditionnels amenés à traiter de temps en temps le sujet de l’automobile. Facebook abrite également plusieurs groupes ouverts par des passionnés et des personnes travaillant dans le domaine de l’automobile. Avec Facebook, vous êtes sûr de bénéficier d’une pléthore d’informations qu’elles soient techniques ou des actualités. Enfin, il vous suffit de cliquer sur les liens d’un statut pour accéder au site internet.

Sur YouTube

Cette plate-forme est beaucoup plus consacrée aux tutoriels dans beaucoup de domaines, dont, la mécanique-auto et la conduite automobile. Il faut avouer que les vidéos sont beaucoup plus concrètes lorsqu’il s’agit d’obtenir des informations et des explications sur un problème complexe. Les vidéos sont mises en ligne par des amateurs au savoir-faire exceptionnel, des garages, des constructeurs automobiles et des concessionnaires. Chaque groupe possède son expertise et chacun peut avoir des inconvénients. En conséquence, il est fondamental de vérifier la fiabilité de l’auteur de la vidéo que vous visionnez avant de mettre en pratique les conseils qui y sont données. Il y va de votre sécurité. Il arrive également que des magazines spécialisés dans l’automobile réalisent des vidéos. Leur contenu est souvent original, mais l’information est généralement traitée de manière superficielle.

L’incontournable : les livres

Pas les magazines, ni les revues, mais les livres. Rien de mieux que d’acheter des livres écrits par des experts ou des auteurs qui ont de l’expérience pour mieux s’initier et approfondir un sujet. Investissez dans des ouvrages physiques et des publications numériques (à télécharger et à lire à l’aide d’une liseuse par exemple) : tout dépendra de votre budget et de votre mode de vie ainsi que de vos habitudes. Dans tous les cas, sachez que les livres sont des sources intarissables d’informations, et très souvent, ces informations sont fiables. Rien ne vous empêche d’acheter des manuels utilisés pour la formation des mécaniciens professionnels (un CAP suivi d’un Bac pro en maintenance, pour en nommer 2). Bien sûr, accompagnez votre lecture de mise en pratique directement sur votre automobile, ne serait-ce que pour une observation. Do it yourself a également ses avantages !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *