Adieu les voitures à combustion thermiques

Le Ministre de la Transition écologique et Solidaire veut franchir le pas vers un monde vert, soucieux de l’environnement et de la santé publique. Dans le cadre de sa politique, il ambitionne de développer un grand projet, l’utilisation de la voiture électrique sur tout le territoire Française. D’ici la fin de l’année 2040, les voitures à essence et diesel ne seront plus en vente.

Les lobbys pétroliers en cause

Le Gouvernement Macron est prêt à infliger des mesures contraignantes pour interdire les ventes des voitures à essence et à diesel sur le marché. Il veut suivre les démarches entreprises par la Hollande, le Norvège, l’Allemagne et l’Inde qui mettent l’écologie dans la liste des priorités publiques et qui fixent une date butoir pour l’interdiction de la commercialisation des voitures à combustion thermique, l’année 2025-2030.
Bien que cette initiative soit bénéfique, des grands obstacles freinent sa réalisation, les lobbys pétroliers ! Les gouvernements ne peuvent en aucun cas les ignorer, en vertu de leur place et de leur pouvoir à influencer les prises de décision politique. Les compagnies pétrolières n’accepteront pas facilement de telle mesure. Il n’est pas superflu de rappeler qu’elles jouent un rôle non négligeable dans le développement économique d’un pays.

Doute sur la faisabilité d’un tel projet

Si l’Etat veut tourner définitivement la page avec l’ère industrielle et polluante, le poids des lobbys industriels ne le permet pas encore de voir réaliser une telle ambition. Ces derniers ne peuvent pas disparaître du jour et lendemain. Outre l’indispensable grande campagne de sensibilisation des citoyens pour l’utilisation des véhicules électriques, qui sont certainement écologiques, mais pas très fonctionnels. Entre le temps de charge et le coût de la batterie qui s’élève à plus de 10.000 euros, les usagers hésitent à se servir des voitures électriques. Autonomie limitée, prix élevé…le Gouvernement devrait bien étudier le sujet avant de déclarer de telle mesure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *