Acheter une voiture d’occasion : attention aux voitures volées

Le marché des voitures d’occasion est particulièrement florissant. En 2015 par exemple, le ratio était de 3 voitures d’occasion contre une voiture neuve achetées. Ceci dit, les arnaques foisonnent dans ce marché. Voilà pourquoi, si vous comptez acquérir une voiture d’occasion, il est nécessaire de prendre certaines précautions. En premier lieu, assurez-vous qu’il ne s’agit pas d’une voiture volée.

Une inspection rigoureuse

Inspectez rigoureusement la voiture d’occasion. Passez en revue la colonne de direction, les barillets de portes ainsi que les joints de portières. Des imperfections sur la première pièce sont susceptibles de trahir la fracture d’un dispositif antivol Neiman. Quant aux barillets, ils doivent être de qualité, vierge de toutes traces, de bosses ou de creux. Enfin, si les joints de portières sont neufs alors que la voiture a un certain âge et surtout, si elle a effectué des dizaines de milliers de kilomètres, cela devrait faire tilt dans votre tête et vous incitez à vous posez des questions quant au vrai propriétaire de la voiture mise en vente.

Le certificat de non-gage

Lorsque le propriétaire d’une voiture d’occasion décide de vendre son véhicule, la loi l’oblige à remettre à l’acheteur un certificat de situation administrative, également appelé certificat de non-gage. Ce dernier comprend deux documents : une attestation d’absence d’inscription de gage sur véhicule ainsi qu’une d’absence d’opposition au transfert de la carte grise. La demande du certificat peut se faire en ligne. Pour le certificat de situation administrative simple avec http://www.certificat-non-gage.net/, le vendeur n’a qu’à télécharger le formulaire et à le remplir. Il a aussi besoin du numéro de son certificat d’immatriculation (CI). Le propriétaire a également la possibilité d’adresser une demande à la préfecture ou la sous-préfecture du département de son choix. S’il vit dans la capitale, il doit se rapprocher de la préfecture de police de Paris.

Une question de carte grise

Comparez le numéro de série de la voiture affiché sur la carte grise et celui inscrit sur le châssis : ils doivent être identiques. De plus, vérifiez scrupuleusement l’état du châssis afin de vous assurer que vous n’avez pas affaire à un nouveau numéro que l’on vient de apposer à l’endroit de l’ancien, qu’on a pris soin d’effacer au préalable. Oui, la vigilance est de mise !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.